01/04/21

Tout ce qu’il vous faut savoir sur le thé sans théine

Le thé
Thé sans théine

À la recherche d’un thé sans théine ? D’une boisson sans théine gourmande et réconfortante ? D’un thé à boire le soir et qui n’empêche pas de dormir ? Vous êtes au bon endroit ! On vous présente ici des alternatives à la théine, telles que le rooibos ou les infusions. Et on vous apprend aussi à réduire la présence de théine dans votre tasse de thé.

Qu’est-ce que la théine ?

 

 

Si on a, pendant un temps, pensé le contraire, théine et caféine sont la même molécule. La différence entre les deux boissons chaudes - les plus consommées au monde - vient du fait que le café en contient beaucoup plus : trois à quatre fois plus que dans une tasse de thé. C’est ce qui explique l’effet excitant du café, et l’effet simplement stimulant du thé. Juste ce qu’il faut pour rester éveillé et vigilant, quand on est en train de méditer, affirment certains moines bouddhistes. Présente dans les feuilles de thé, la théine se libère lorsque celles-ci sont plongées dans l’eau chaude. Entre les différents types de thé, on observe aussi de grandes disparités : le thé noir est le plus riche en théine (notamment parce qu’il la libère plus rapidement), devant le thé vert et le thé blanc, réputé comme le plus “léger”.

Pourquoi consommer du thé sans théine ?

Alors que l’effet stimulant et énergisant du thé est recherché, car jugé bénéfique, certains pourront, au contraire, vouloir s’en passer. C’est le cas des personnes sensibles à la théine, qui peuvent redouter le fait d’avoir du mal à s’endormir. La stimulation ressentie, le taux d’absorption de la théine, et la tolérance sera propre à chacun. Autre public qui pourrait chercher à réduire sa consommation de théine : les femmes enceintes, à qui les médecins recommandent généralement de réduire leur consommation à deux tasses de thé par jour. Ou encore les enfants, dont le plus petit poids rend la théine plus concentrée dans leur corps, et plus lente à éliminer. Enfin, les personnes souffrant de maladies cardiaques ou gastriques, peuvent se voir recommander de supprimer la théine de leur régime alimentaire. A toutes ses personnes qui ne voudraient pas renoncer à la pause thé, le thé sans théine est la solution.

Quels sont les thés sans théine ?

Appelé “thé rouge” par abus de langage, le Rooibos est un thé sans théine d’Afrique du Sud : il ne contient pas de théine. Et pour cause : il ne s’agit pas de feuilles de théier, mais d’un arbuste le Rooibos bush, appartenant à la famille des légumineuses. Boisson nationale en Afrique du Sud, le Rooibos a séduit bien au-delà de ses frontières par son goût savoureux (peu astringent, peu amère) et sa forte teneur en antioxydant. La Maison Kusmi en propose deux : un Rooibos bio à la vanille et un Rooibos bio à l’amande. Autre boisson sans théine possible : les nombreuses infusions et tisanes Kusmi, fruitées et fleuries. Ainsi qu’un thé Earl Grey déthéiné, à la bergamote et aux agrumes. Enfin, la théine se diffusant mal dans l’eau froide, le thé glacé est une boisson allégée en théine. Pour un thé glacé à la menthe par exemple, il vous faudra faire infuser le thé bio à la menthe Kusmi, pendant deux à trois heures au réfrigérateur, car l'infusion à froid est beaucoup plus lente. Comptez environ 2 à 3 cuillères à café de thé pour 1 litre d'eau froide. Ajouter ensuite, selon vos goûts, du sucre, du citron, des feuilles de menthe fraîche....

Comment déthéiner du thé ?

Préparer un thé “allégé en théine”, c’est ultra-simple. Il suffit de le faire infuser une première fois pendant une minute, puis de jeter cette première eau, qui contient le plus de théine. En effet, la molécule se libère une fois que les feuilles sont au contact de l’eau chaude. On garde ensuite le même thé (le même sachet, la même boule à thé...) qu’on fait infuser une nouvelle fois, dans une nouvelle eau frémissante. Cette deuxième infusion sera alors beaucoup plus légère en théine, tout en conservant les saveurs de votre thé préféré.

Produits

En relation