15/01/20

Le rooibos, le « buisson rouge » d’Afrique du Sud

Le thé
Le rooibos, le « buisson rouge » d’Afrique du Sud

Mmmm… Le rooibos rouge et son goût délicat et naturellement sucré… Le nombre d’adeptes de cette infusion venue d’Afrique du Sud croît de jour en jour. Découvrez cette boisson à la belle robe rouge !

 

Qu’est-ce que le rooibos ?

Le saviez-vous ? Une infusion à base de rooibos se reconnaît au premier coup d'oeil. Comment ? Grâce à ses fines aiguilles coupées. En effet, le rooibos (« buisson rouge » en afrikaans) est un arbuste de la famille des acacias, dont les minuscules feuilles sont semblables à des aiguilles de pin. Haut d’un à deux mètres, ce buisson caractéristique ne pousse qu’en Afrique du Sud, seul pays disposant d’un sol adapté à sa culture. Le rooibos est récolté de janvier à mars, le plein été dans cet hémisphère ! Ses feuilles sont alors étalées à l’air libre puis vaporisées d’eau, avant d’être séchées au soleil. Une fois infusé, il prend une magnifique couleur magenta, proche de celle de l’hibiscus. Dans certains pays occidentaux, on l’appelle d’ailleurs « thé rouge ». À tort ! Car il ne s’agit pas d’un thé mais d'une tisane. Le rooibos est dépourvu de théine et également pauvre en tannins. Il contient cependant de bons antioxydants qui aideraient à lutter contre le vieillissement cellulaire. L'infusion de rooibos peut être dégustée à toute heure de la journée par toute la famille, petits et grands adorant son doux goût de noisette. À ce propos, comment consomme-t-on le rooibos rouge ?

 

 

Comment boire le rooibos rouge ?

L’infusion de rooibos est aussi délicieuse chaude que froide. Certains préféreront opter pour une tisane de rooibos nature, à agrémenter par des zestes d’agrumes ou de cannelle, tandis que d’autres adopteront des mélanges fruités ou épicés pour varier les plaisirs. En Afrique du Sud, où il est l'infusion phare, le rooibos est souvent dégusté accompagné d’un nuage de lait et d’un peu de sucre. Il est possible de le laisser infuser à son gré et selon ses goûts, et ce, jusqu’à une dizaine de minutes. Pourquoi ? Car l’absence de tanins lui garantit une saveur non astringente. Il ne sera pas non plus amer. Le rooibos s’invite aussi dans les mets comme les crêpes, les financiers ou encore les gâteaux de semoule.

 

 

Comment choisir le rooibos ?

Une bonne préparation de rooibos requiert tout d’abord d’opter pour un ingrédient de qualité. C‘est la base de la recette.

 

Qu’est-ce qu’un rooibos de qualité ?

Les caractéristiques des feuilles du buisson africain dépendent de nombreux critères : qualité du sol, météo, hygrométrie, manière de le récolter, système de conservation… Le goût et l’intensité d'une infusion de rooibos résultent donc de divers paramètres. On dit que l’on reconnaît un bon rooibos à son goût de miel, de saveur boisée, d’épices et de caramel. Le goût de noisette ou de châtaigne est un autre bon indicateur. Enfin, un thé rouge d’exception n’a pas ou très peu d’effet astringent. Les goûts de chacun varient, bien sûr, et il faut les goûter pour s’en faire une idée propre. La liqueur de la boisson africaine peut aussi s’apprécier. Un rooibos rouge de qualité révèlera généralement à l’infusion un orange profond. Vous souhaitez découvrir par vous-même de bons thés rouges ? Alors, explorez sans plus attendre les savoureux mélanges de rooibos de Kusmi. Vous avez à présent toutes les bonnes raisons de goûter le « thé rouge », et de succomber à ses délices.

Produits

En relation