20/08/21

Comment faire pousser le thé vert pour le déguster maison ?

Le thé
Comment faire pousser le thé vert pour le déguster maison ?

Le thé est la boisson la plus consommée au monde après l’eau. Non seulement il propose de nombreuses saveurs, mais il est parfait aussi bien en été, glacé, qu’en hiver, bien chaud. Mais alors comment est cultivée cette plante (camellia sinensis) si appréciée à travers le monde ? Et surtout comment le cultiver chez soi  pour faire du thé vert maison ?

 

Le théier, un arbuste originaire d’Asie

Le théier (camellia sinensis), l’arbre à thé, peut dans la nature atteindre plus de 10 mètres de hauteur. Dans les plantations de thé, on ne les laisse pas aller aussi haut, ils sont taillés pour rester environ à 1 mètre de hauteur. Cela permet de simplifier la récolte des feuilles qui, en général, se fait à la main. Le théier fleurit 2 fois par an, ses feuilles sont vert foncé et brillantes avec des bords dentelés.

Saviez-vous que le thé vert et le thé noir sont issus de la même plante ? Et oui ! La seule différence est que la théine se diffuse tout au long de la journée, tandis que la caféine fournit un boost d’énergie quasi instantané. C’est pourquoi, on dit que le thé est un stimulant et le café un excitant.

 

Le moment de la récolte

Le moment de la récolte est déterminé en fonction des heures d’exposition des plants de théier à la lumière du jour. Celle-ci s’étale de novembre à mars en Chine ou au Japon. Mais le thé peut également être récolté toute l’année dans certaines régions du monde comme en Inde ou au Sri Lanka.

 

 

Que fait-on des feuilles de thé vert récoltées ?

Une fois que les feuilles de thé ont été récoltées, elles ne sont pas prêtes à être infusées immédiatement. Il faut d’abord les faire « flétrir », c’est-à-dire leur faire perdre une partie de leur eau. Les feuilles sont séchées en plein air ou dans des espaces avec soufflerie. Le « roulage » intervient ensuite : une machine fait rouler les feuilles pour en briser les cellules, ce qui permettra de commencer l’étape suivante, « l’oxydation ». Le thé vert ne subit qu’un faible temps d’oxydation, ce qui lui confère des nutriments et bienfaits bien particuliers. Les feuilles restent quelque temps dans un environnement humide et à température ambiante. Elles sont ensuite séchées au moins 2 jours au soleil. Il faut les remuer de temps en temps : cette étape permet de stopper leur oxydation pour les empêcher de pourrir. C’est lors de ce processus que le thé vert obtient son pouvoir antioxydant !

 

Quelle quantité de feuilles de thé pour un kilogramme de thé ?

Les feuilles de la plante de thé vert subissent de nombreuses étapes avant de devenir le thé que l’on peut infuser. En général, il faut 5 kilogrammes de feuilles de thé récoltées pour obtenir, à la fin, un kilogramme de thé prêt à être infusé.

 

Peut-on faire pousser un théier à la maison ?

 

 

Maintenant que vous savez comment se fait le thé, vous avez peut-être envie de vous lancer dans cette culture chez vous ? Ce n’est pas impossible, mais comme vous le savez, il faut une grande quantité de feuilles pour faire du thé, alors n’espérez pas devenir autosuffisant avec un seul arbuste. Néanmoins, le théier est un très bel arbre d’ornement, alors pourquoi ne pas en mettre un dans votre maison ? Il apportera une touche d’exotisme à votre intérieur.

Tout d’abord, on vous recommande d’aller acheter votre plante (bouture de théier) dans un magasin ou sur internet. Le must ? Les pépinières spécialisées en Camellia Sinensis dans lesquelles vous recevrez les meilleurs conseils. Privilégiez les espèces robustes.

Plantez ensuite la bouture à l’air libre dans votre jardin ou sur votre balcon. Le théier a besoin de luminosité pour grandir, cependant évitez de le placer dans un endroit où il sera en plein soleil car il n’aime pas la surexposition. La plante se plaira aussi en intérieur, mais attention le théier a besoin d’une température supérieure à 20°C. Côté sol, cet arbuste adore les sols acides. Un mélange de terre de bruyère et de terre de jardin lui permettra de s’épanouir pleinement.

Arrosez-le dès que la terre est sèche et rendez-lui visite régulièrement, un théier a besoin d’attention. La terre doit toujours être souple ! Arrosez-le en hiver dès que la terre devient dure en surface et veillez à conserver une terre toujours humide en été. Le théier aime l’eau mais attention cependant à l’eau trop calcaire.

L’hiver approche ? Protégez-le à l’aide d’un papier bulle ou bien rentrez-le à l’intérieur afin d’éviter le gel.

 

Comment faire son propre thé vert ?

Même si, rappelons-le, le théier ne vous fournira que quelques feuilles par an. Les bourgeons et les pousses pourront être utilisés pour faire du thé vert maison si la plante a été cultivée de manière écologique et bio ! Attention aux pesticides, nocifs pour la santé ! Lors de la récolte, optez pour la cueillette impériale en ne choisissant que les longs bourgeons, plus riches en goût.

Laissez sécher votre récolte dans un lieu sec et à l’ombre pendant 1 à 2 jours en étalant les bourgeons et pousses sur une natte. Il vous suffira ensuite de faire infuser votre thé vert pendant 2 minutes dans une eau à 80°C pour le déguster et profiter au mieux de ses bienfaits.

En résumé, vous pouvez tout à fait faire pousser un théier chez vous et fabriquer votre thé vert maison. Faire pousser du thé et le transformer demande beaucoup de travail et un savoir-faire. Découvrez notre gamme de thés verts bio !

A lire aussi :

Où cultive-t-on le thé vert ?

Les différentes variétés de thé vert