15/01/20

Thé d’exception : connaissez-vous le thé Darjeeling du jardin Makaibari ?

Le thé
Thé d’exception : connaissez-vous le thé Darjeeling du jardin Makaibari ?

Aficionados du thé noir ? Découvrez vite le thé Makaibari, un thé Darjeeling rare et précieux, aux délicates notes vertes. Chaque printemps, le thé Makaibari est fraîchement récolté dans la plus pure des traditions. Ce thé Darjeeling est ensuite mis en caissette avant d’être infusé. Direction le Népal pour en apprendre plus sur ce thé d'exception...

 

Qu’est-ce que le thé noir Makaibari ?

Le jardin de Makaibari, dont le nom signifie « champ de maïs » en népalais, se trouve sur les pentes de l’Himalaya sur la route du Bhoutan et du Tibet : on y cultive le thé noir éponyme avec soin et passion depuis 1859. Dans cette région luxuriante de l’Inde, faune et flore vivent en harmonie et participent à l’excellente qualité des sols sur lesquels poussent les théiers. Résultat : un thé au goût unique et reconnu mondialement.

 

 

Un thé Darjeeling reconnu

Le thé noir Makaibari est un thé Darjeeling certifié. Il appartient à la zone bénéficiant de l’Indicateur Géographique Protégé (I.G.P.) de Darjeeling et respecte un cahier des charges spécifique. Cet IGP, unique dans le monde des thés, est reconnu par l’Union Européenne depuis 2011. Au-delà du goût sublime de son thé, le jardin Makaibari se distingue également par sa démarche unique de protection de la biodiversité locale.

 

Makaibari : des plantations de thé Darjeeling, mais pas que !

Ce jardin est dirigé depuis les années 70 par Swaraj Kumar Banerjee, plus connu sous le nom de Rajah. Ce planteur et chercheur a consacré toute sa vie à la préservation et à l’amélioration des sols. Rajah souhaite sauvegarder la diversité de la flore et de la faune locales. Ainsi, les 650 hectares du jardin ne sont pas tous destinés à la monoculture du thé Darjeeling. Une partie est réservée à la forêt et à ses richesses. On y retrouve de nombreuses espèces comme les tigres du Bengale, des léopards, des singes ou des oiseaux comme l’illustre Calao Pommier. Protégé et respectueux de la biodiversité, le thé Makaibari a tout juste ! C’est donc sans « arrière-goût » ni « amertume » que l’on savoure ce thé noir délicat.

 

 

Le thé Darjeeling : un thé indien d’exception

Le thé Makaibari constitue la fine fleur des thés Darjeeling. Cette famille des thés est reconnue mondialement pour son incroyable qualité.

 

Pourquoi ce thé d’Inde est-il si précieux ?

Le goût unique et raffiné du Darjeeling lui vaut le surnom de Champagne des thés noirs. Tout comme le vin pétillant, le thé Darjeeling bénéficie lui aussi d’une appellation protégée. Ainsi, ne peuvent être considérés comme Darjeeling que les thés provenant de cette région. D’ailleurs, quel est le thé Darjeeling le plus réputé ?

 

La récolte "First Flush"

Le First Flush est la « première floraison » des théiers Darjeeling. Chaque année, cette première récolte se fait quand les températures remontent et que les jours se rallongent, après que les théiers aient hiberné pendant 5 mois. Les toutes premières pousses sont alors soigneusement cueillies à la main, pour offrir un thé léger et délicatement parfumé. On se régale !

 

 

SFTGFOP : le thé Darjeeling, un thé gradé

« Special Finest Tippy Golden Flowery Orange Pekoe ». Ce sigle est une indication sur la finesse de la cueillette. Pour faire simple : plus il y a de lettres, plus nous sommes sur une feuille d’exception. Pour la petite histoire, les lettres font référence à des adjectifs, en anglais on appelle cela les grades. De qualité hors pair, le grade SFTGFOP est normalement réservé aux meilleurs thés Darjeeling de première récolte. On vous avait prévenu, vous avez affaire à un grand ! Et pour en profiter, il convient de le préparer dans les règles de l’art…

 

Comment préparer son thé indien Darjeeling ?

Le thé noir Darjeeling est composé uniquement des jeunes pousses présentes à l’extrémité du théier, à savoir le bourgeon et les deux feuilles les plus fines. Ainsi, sa préparation nécessite de la douceur pour permettre à ses feuilles précieuses de libérer leurs arômes tout en délicatesse.

 

 

Température et temps d’infusion du Thé Darjeeling

À chaque thé, sa température et son temps d’infusion. De la température de l’eau dépend la qualité de l’infusion. Trop froide ? Le thé Darjeeling n'infuse pas bien. Autrement dit, le thé ne libérera pas ses composés, et donc ses arômes et saveurs.
Trop chaude ? Vous risquez de détériorer le goût de ce thé rare. Une température trop poussée peut en effet amplifier l’amertume et l’astringence du thé.
Gardez l'oeil rivé sur votre montre ou lancez le minuteur, car la durée d’infusion est tout aussi capitale. Le temps d’infusion est déterminant pour que le thé Darjeeling révèle toutes ses qualités.


Puristes et maîtres du détail, découvrez comment préparer votre thé Darjeeling dans les règles de l’art (pour 6 à 8 gr de thé dans 30cl) :
- Darjeeling de printemps : eau à 85°C ; 3min30 à 3min45 d’infusion.
- Darjeeling Grands Crus d’autres saisons : eau à 85°C ; 3min45 à 4min d’infusion.
- Darjeeling provenant d’autres récoltes et d’autres saisons : eau à 90°C ; 4min à 5min d’infusion.

 

@Alexthé


Vous l’aurez bien compris, le Makaibari Darjeeling compile les atouts. À tel point que le Premier ministre indien Narendra Modi en offrit à la Reine Elizabeth d’Angleterre. Un cadeau de grande valeur, car ce qui est rare est précieux…

Produits

En relation