KUSMIDAYS ! Une surprise dès 35 € d'achats.
Code : KUSMIDAYS

Origine du Thé

Le thé appartient à la famille du Camelia Sinensis. La Chine est le berceau de cette plante, c'est également là-bas que naquit l'usage des feuilles comme base de boisson.

La première trace écrite du thé remonte à deux cents ans avant Jésus-Christ, où le thé est cité dans un traité de pharmacologie.

L'art du thé apparaît au VIIIème siècle avec les premières méthodes de production, de transformation et de dégustation du thé. Le thé est tour à tour consommé sous forme de soupe (on additionnait le thé infusé d'une pincée de sel), de soupe d'agrumes (on y ajoutait des écorces d'agrumes, d'épices et de fruits), en décoction puis boisson des moines bouddhistes ceux-là même qui l'introduisent au Japon au IXème siècle. Il n'est exporté par la Chine vers l'Occident que deux siècles plus tard, pendant la dynastie Ming (1368-1644).

C'est à cette période que le thé est consommé tel qu'on le fait aujourd'hui : dans une théière, infusé parfois plusieurs fois. Le thé subit ensuite les influences des continents où il transite : au Japon où il est l'objet d'une cérémonie, en Russie où il est préparé avec un samovar ou au Royaume-Uni, où il est consommé corsé, noir ou avec un nuage de lait. 

La Culture du Thé

Le Camelia Sinensis est un arbre à feuilles persistantes, qui pousse dans des régions tropicales ou sub-tropicales. Un fort taux d'humidité, un bon ensoleillement et des pluies abondantes sont les conditions idéales pour sa culture. Il pousse facilement en altitude (les thés Darjeeling sont cultivés dans les montagnes de l'Himalaya). Les théiers sont cultivés en jardins, qui donnent souvent, pour certains crus, leur nom au thé.

Le théier peut atteindre, à l'état sauvage, 10 à 15 mètres. Toutefois, afin de faciliter la récolte de ses feuilles, il est taillé à environ 1,10 mètre du sol. Sa durée de vie est d'environ une quarantaine d'années.

Les feuilles du théier sont récoltées trois fois par an et chaque période de récolte imprime au thé une saveur particulière. Dans l'Himalaya, la première récolte a lieu de mi-mars à mi-avril. Elle donne des thés à la saveur douce et végétale (c’est le « First Flush ») et révèle des thés rares et aromatiques.

La seconde récolte, appelée récolte du milieu, se déroule de mi-avril à mi-mai et produit des thés à la saveur plus fruitée et parfumée.

Enfin la dernière période pour récolter le thé se situe de mi-mai à mi-juillet pour des crus plus corsés et moins fins.