11.02.21

Avec le thé fumé, misez sur l’originalité

Le thé
Tee Plantage

Le thé fumé est un thé noir singulier, grâce à son goût boisé très caractéristique. Bien qu’originaire de Chine, le thé fumé n’y est pas consommé... et plaît surtout aux Occidentaux ! Ferez-vous partie des nouveaux adeptes ?

 

Qu’est ce que le thé fumé ?

La grande particularité du thé fumé tient au fait que les feuilles de thé sont chauffées au bois de conifère (souvent des branches d’épicéa) après leur récolte. Cela permet de sécher les feuilles plus rapidement qu’à l’air libre, et au soleil. Mais surtout cela joue sur le goût, lui apportant une grande originalité.

 

plantation de thé

 

Le plus singulier des thés noirs 

Comme tous les thés noir, le thé fumé subit une oxydation totale. Après la récolte, les feuilles de théier sont laissées à l’air libre, dans une atmosphère humide, entraînant leur noircissement. L’oxydation correspond à la disparition de la chlorophylle, responsable de la couleur verte des végétaux. La spécificité du thé fumé tient à la suite de son processus de fabrication. Après avoir été séché, puis roulé, il est placé dans des paniers, généralement en bambou, que l’on installe au-dessus d’un feu de bois, en suivant des méthodes ancestrales. C’est ce second séchage qui l’imprègne doucement des vapeurs du feu et qui lui confère son goût unique. 

L’extravagante histoire du thé fumé

Il existe plusieurs légendes racontant la naissance de ce thé. La première voudrait qu'une manufacture de thé ait été occupée par l'armée et qu'à son départ, le planteur voulut faire sécher les feuilles de thé au-dessus d'un feu de bois pour ne pas les perdre. Les feuilles se seraient trop oxydées, et abîmées, en restant trop longtemps à l’air libre. Les feuilles de thé absorbèrent la fumée : le thé fumé était né ! La seconde légende rejoint la première, avec cette même urgence à sécher le thé. Elle raconte que des producteurs de thé chinois, en retard sur leurs délais de livraison à destination de l’Angleterre, se décidèrent à gagner du temps en séchant les feuilles de thé en les plaçant sur un feu d’épicéa. Les Anglais apprécièrent ce thé au goût très spécial et en redemandèrent !


Quel goût a le thé fumé ?


Son goût est très différent des autres thés noirs. Selon les variétés de thés et leur processus d’élaboration, le goût fumé sera plus ou moins marqué. Certains auront des notes terreuses ou boisées, proche du goût des champignons, du barbecue… ou du whisky (c’est très subjectif, selon les palais !). Bref, une saveur particulière qui ne plaira pas forcément à tous, mais qui rappellera à d’autres les balades en forêts ! 

 

ramassage du thé

 

Pourquoi certains thés fumés sont controversés ?

Certains thés fumés comme le Lapsang Souchong ont fait polémique. En cause : le processus de fumage qui dégagerait, par combustion du bois, des particules nocives pour la santé, potentiellement cancérigène (au même titre que les grillades !). C’est pourquoi la seule référence de thé fumé proposée par Kusmi Tea est un thé très légèrement fumé, qui répond à la nouvelle réglementation européenne. Plusieurs études ont, en effet, montré que les particules nocives dégagées lors du fumage ne sont pas retrouvées dans le thé une fois infusé.

Gare aux contrefaçons !

L’autre danger auquel il vous faudra être vigilant, ce sont les contrefaçons, composées d’un thé noir de mauvaise qualité, aspergé d’un spray au goût fumé. Pour les éviter, privilégiez des maisons de thé réputées. À l’image de Kusmi Tea, qui commercialise uniquement des thés et tisanes  bio. De plus, c’est en France, en Normandie, que la marque (devenue française en 2003) pense, crée, mélange, aromatise et conditionne le thé. Une valeur sûre ! 

Tout ce qu’il faut savoir avant de le déguster 

Envie de découvrir ou de faire découvrir le thé fumé autour de vous ? Voici nos conseils pour le choisir, pour réussir son infusion, mais aussi pour l’utiliser en cuisine afin de sublimer vos plats préférés. Mais comment avez-vous fait pour vous en passer jusqu’ici ? 

Comment préparer un thé fumé ?

La préparation ressemble à celle d’un thé noir classique. Il suffit de faire frémir l’eau, à 80-90° C. avant de laisser infuser pendant 3 à 4 minutes. Pour plus de précisions, car cela varie aussi selon les variétés de thés, le plus simple est de se fier à la température et à la durée d’infusion indiquées sur la boîte. Les thés fumés s’apprécient natures ou très légèrement sucrés. Il ne faudrait pas que le sucre ne vienne trop masqué son goût délicatement fumé. Ce serait dommage… 

Quelle théière utiliser pour un thé fumé ?

Si vous buvez plusieurs types de thés (thé vert, thé blanc, thé noir classique…), il vous faudra opter pour une théière “sans mémoire”, ce qui est le cas de la grande majorité d’entre elles (en verre, en fonte, en céramique…). Seules les théières en terre cuite non émaillées, sont “à mémoire”, c'est-à-dire qu’elles retiennent les arômes d’une infusion à l’autre. Elles ne sont pas conseillées pour le thé fumé, car le goût fumé pourrait rester incrusté sur les parois de la théière, à cause des tanins, et venir modifier la saveur d’un thé vert ou d’un thé blanc. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à consulter notre guide des théières

Quand déguster un thé fumé ?

On le savoure tout au long de la journée. Le thé fumé est très apprécié au petit-déjeuner. Surtout, si l’on raffole déjà du goût grillé du thé japonais Genmaicha. On vous le recommande aussi pour accompagner un brunch sucré-salé, histoire d’associer son incroyable goût fumé à une large palette de saveurs. Certains préféreront le consommer l’après-midi à l’heure du tea time (on vous rappelle que les Anglais en raffolent !). Enfin, notez que le thé fumé peut aussi servir en cuisine dans la préparation de plusieurs plats. 

Le thé fumé, un ingrédient insolite à cuisiner

Plusieurs recettes l'utilisent pour apporter facilement et rapidement une touche fumée, sans avoir recours au barbecue ! Voici quelques suggestions bien alléchantes : une salade de lentilles au thé fumé, une crème de potimarron au thé fumé, un gravlax de saumon au thé fumé, une pintade aux kumquats et au thé fumé, un crumble aux pommes au thé fumé ou encore un riz au lait au thé fumé. De quoi concocter un repas entier ayant pour thème le thé fumé. Quitte à jouer l’originalité, autant y aller à fond ! 

Quels sont les bienfaits du thé fumé ? 

Qu’il soit fumé ou non, le thé noir contient - comme tous les autres thés - des antioxydants reconnus pour leurs effets bénéfiques sur la santé. Certes, en moins grande proportion que le thé vert qui est le plus antioxydant des thés. Mais le thé noir est chargé d’antioxydants qui lui sont propres : la théaflavine et la théarubigine. Des molécules qui joueraient un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires et qui favoriseraient la digestion.

 

plantation et rammage de thé

 

Quel thé fumé est proposé par Kusmi Tea ?

Il s’agit d’un mélange de thés noirs et de thé légèrement fumé. La promesse ? Une base de thés noirs aux saveurs tout en rondeur, à laquelle s’ajoutent des feuilles fumées de thé Tarry Souchong, venant libérer leurs notes subtilement boisées. Cette association inédite est riche en contrastes. En effet, ce mélange de thés mêle l’intense et le délicat, le traditionnel et l’atypique, le classique et le très aromatique. Tout un programme !

Produits

En relation